UNSS Collège Bertone - Antibes (06)


Les "France", récit d'Ophélie.

Publié par fabrice fillion sur 17 Juin 2010, 11:11am

 

DSC00292  Rendez-vous samedi matin à 6h00 à l'aéroport de Nice. Tout le monde avait la tête dans le paté. On décolle, trois jours d'athlé ... à nous la liberté !!! Les filles : Johanna, Jennifer, Célia, Emilie, Delphine et Ophélie avec les professeurs Mr Moerschel et Mr Fillion sur-excités !

Dans l'avion, Emilie sort des âneries et gobe tout sans s'en rendre compte, je cite :

- Mr Fillion qui parle de l'orientation de Rennes par rapport à Paris. " C'est à combien de degré Rennes ?"

  Emilie : "je crois qu'il fait 23°C dehors !"

- Emilie : Regardez Mr, mon verni est assorti à ma valise ! En plus je n'ai ,même pas fait exprès ..."

- Emilie dans l'avion à l'arrivée à Paris : "on attend quoi là ?"

  Mr Moerschel : "ben les valises !"

  Emilie : "pourquoi, elles sont où ?"

  Mr Fillion : " les valises arrivent par l'autoroute en camion"

  Mr Moerschel : " elles sont coincées au péage, on les attend "

  Emilie : " Ah ouééé !? "

- Mr Fillion : " là, on est à Lyon, on s'arrête pour faire le plein puis on repart pour Paris "

  Emilie en regardant par le hublot : " mais non Mr, ça ne se peut pas, sur l'avion dehors c'est marqué Air France, alors on est forcément à Paris !"

  Mr Fillion : " Et Jennifer alors tu habites à easyjet ?"

  Emilie : " Ah oué ?!"

Ensuite après quelques délires d'Emilie, nous arrivons dans l'aéroport et s'en suit 4 heures de minibus avec une Photo1384pause au quick. Extraordinaire, personne n'a vomi ! On est arrivé. Repérage des lieux. Super, à la salle "détente des athlètes", on nous offre une crêpe et une boisson. Les profs ayant oublié nos maillots au collège, on a été obligé d'aller à décathlon pour en racheter. Pendant la création du flocage nous avons essayé tous les appareils de muscu. Puis on a découvert les talents cachés d'Emilie (encore elle) pour le golf. Voir la vidéo d'un précédent article. On est retourné au stade voir les relais. On est très impressionné par le relais de Port Lympia (Nice) qui nous avait battu aux championnats académiques et qui arrivent dernières de leur série !!! Panique totale : allons-nous avoir le niveau ? On a mangé puis on est rentré à l'hotel. Après s'être installé, on a eu un moment de liberté pour jouer au foot avec les garçons de notre hotel. Puis on s'est couché.

 DSC00324

 

Le lendemain, panique totale, 1er jour de compet'.

Départ en minibus pour le petit dej' au stade. Pendant la journee tout le monde stresse jusqu'aux courses.

Pendant cette journée de dur labeur, on a eu le temps de jouer au ping pong, de manger des crêpes, de sympathiser avec des garçons ...

Fin des compets de la journée, on est 31e sur 43 équipes avec 11 points de plus que lors des acad'. Quelques records du collège ont explosé : Johann sur les haies, Célia au 1000m et au triple et le relais 4x60.

 

 

 

 

 

  Lundi matin, 2e jour :

2e tour des courses avec un duel Ophé/Emi remporté par Ophé qui bat par la même le record du collège de Célia d'un centième de seconde. Célia est reléguée aux oubliettes, vexée, enervée, fâchée, Céli se vengera plus tard en battant le 3e record du collège du WE au lancer de javelot (elle reste tout de même à 3 mètres du record réalisé par Léa, benjamine 1ère année, qui n'avait jamais lancé un javelot !). Pendant ce temps là, lors des temps libres, Ophé a remporté le titre honorifique de championne de France de tennis de table catégorie tournante mixte !!

13h15, fin de nos épreuves, on va vite manger. On sort, il commence à pleuvoir et on part, direction Paris en minibus.

Dans le minibus, pas un mot pendant 300 km !! Tout le monde dort, à part les profs biensur !!! Emilie nous DSC00331raconte quelques histoires dont son aventure lorsqu'elle donnait des miel pops à manger aux hippopotames !! Puis encore quelques rires lorsqu'elle confond des mots dans les discussions : ramadan et catamaran ou antilope et escalope !!!

L'arrivée sur Orly est compliquée : les embouteillages parisiens nous ralentissent et on en a marre de rester dans le minibus sans bouger ! On arrive enfin à l'aéroport et attendons Mr Fillion qui est allé ramener le minibus. Un p'tit sandwich puis on monte dans l'avion. Le pilote prend la parole au moment du départ (21h00) pour nous annoncer une grêve des aiguilleurs du ciel à Marseille et le report de notre décollage à 23h30 ! 2h30 à attendre dans l'avion ... après 40 minutes, une solution est trouvée. Nous allons passer par un autre couloir aérien au dessus de Genève puis de Turin.

23h30 on attérit enfin à Nice. Jennifer se prend une porte vitrée dans la tête et nous restons ensuite bloqué derrière une autre porte. Un monsieur de la sécurité vient nous ouvrir toutes les portes. Nous récupérons nos affaires.

On est dégouté mais on doit rentrer chez nous.

 

 

 

Commenter cet article

Archives